LOGO

LOGO

dimanche 25 juin 2017

Alerte ! Patrimoine en danger !!!




Le conseil municipal du jeudi 29 juin doit statuer sur le déclassement du domaine public et  la vente des garages municipaux et de l'ancien lavoir (superficie 2223 m²). Délibérations 43 et 44.

L'association BONDY ÉCOLOGIE se permet de donner son avis sur ce dossier.

- En ce qui concerne l'ancien lavoir, nous avions alerté la municipalité lors de la révision du PLU sur l'intérêt architectural et historique de ce bâtiment. Nous nous opposons donc à sa vente (on ne brade pas au privé le patrimoine public)  Voir fiche ci- dessous et article complet en suivant ce lien




- Nous considérons par ailleurs que la vente de locaux publics, dont la surface au sol est évaluée à 2223 m², au moment où l'on évoque à nouveau le manque de places dans les écoles, la difficulté à trouver de nouveaux espaces pour les activités physiques, le besoin de lieux de rencontre ou de partage… n'est pas une solution raisonnable.

- Nous savons aussi que le Conseil Consultatif de Quartier du Mainguy travaille sur des propositions d'utilisation de ces locaux.
Pourquoi s'empresser de vendre et le regretter ensuite ? Il faut faire confiance à la démocratie participative, une décision collective sera mieux acceptée.

Au vu de ces remarques, nous demandons à Mme Sylvine Thomassin de ne pas présenter ces deux dossiers au conseil municipal du 29 juin et de lancer un appel à projet pour une utilisation, de ces locaux, utile à tous.

Si ce bâtiment (lavoir) vient à être démoli alors qu’il est un témoin du travail de qualité des anciens Bondynois, en harmonie avec celui des bains douches, aucun groupe de  décision ( politique ou autre) ne pourra jamais réparer cette erreur que ne manqueront pas de reconnaître ceux-là même qui auront souhaité sa démolition, trop tard, comme par le passé.

Dans le cas où ces dossiers seraient maintenus, nous demandons aux éluEs du conseil municipal (toutes étiquettes confondues) de voter contre ce projet.
Association Bondy Écologie




- le square avec l'ancien lavoir récemment locaux de la PMI et d’associations, que l'"on" veut démolir qui forme avec les anciens Bains-Douches un ensemble remarquable dans un cadre arboré en plein centre ville



- le garage municipal faisant l'angle avec le square



- l'entrée de l'ancien lavoir

mercredi 21 juin 2017

Ciné-débat organisé par la Ligue des Droits de l'Homme le 29 juin à Bondy. Film : I am not your negro

La LDH organise une soirée cinéma + débat jeudi 29 juin autour du film "I am not your negro" au cinéma André Malraux à Bondy à 20h.



mardi 20 juin 2017

Dossier vaccins : Les réactions après les propos de la ministre de la Santé.



Nous vous proposons dans ce dossier un extrait d'un article du Parisien, un lien avec la tribune de Michèle Rivasi dans le JDD et une pétition.
Extraits du Parisien.
"  Ce vendredi matin(16 juin 2016), la ministre de la Santé Agnès Buzyn lance une idée choc pour combattre la réapparition de certaines maladies infantiles : «rendre obligatoire 11 vaccins». C'est une piste de réflexion, et la ministre annonce déjà que ce serait «pour une durée limitée».
Ses propos inquiètent les écologistes notamment qui ont posé la question de l'intérêt pour les laboratoires pharmaceutiques. «On peut s'interroger sur le cadeau qui leur est fait», demande ainsi Michèle Rivasi, eurodéputée écologiste. Selon elle, après la «multiplication des scandales sanitaires, «la restauration de la confiance ne passe pas par l'infantilisation et le mépris des parents inquiets pour la santé et le système immunitaire de leurs enfants». Dans un communiqué, elle souligne que la ministre «s'est toujours dit proche de l'industrie pharmaceutique».
L'eurodéputée conclut son texte en assurant que «toute précipitation de la Ministre sur ce terrain sensible des vaccins chez l'enfant serait une erreur. Il faut convaincre plutôt que contraindre.» 
Sur Twitter, le collègue de Rivasi au parlement européen, Pascal Durand pose également la question : la ministre «propose cela comme ex salariée des labos pharmaceutiques ou comme ministre de la Santé?»
Le socialiste Sébastien Denaja est aussi sur ce registre et évoque «le lobby des laboratoires pharmaceutiques». 
Dans son interview, la ministre a anticipé ces attaques et «refuse qu'on lui colle l'étiquette» d'amie des laboratoires pharmaceutiques. «On ne peut pas réduire la question de la vaccination à l'intérêt des laboratoires», insiste-t-elle. 
leparisien.fr

La dernière phrase de la ministre «On ne peut pas réduire la question de la vaccination à l'intérêt des laboratoires» résonne bizarrement quand on sait qu' Agnès Buzyn a été rémunérée par les labos pendant au moins 14 ans !


Pour compléter voici l'article complet de Michèle Rivasi dans le JDD.
Michèle Rivasi : "Il ne faut pas que l’obligation vaccinale devienne le nouveau jackpot des laboratoires"
A Bondy Ecologie nous avons déjà reçu du courrier sur le sujet et en particulier une pétition.

Vaccin : ils nous manipulent depuis le début !

Madame, Monsieur,
La nouvelle ministre de la santé veut rendre obligatoires en France 11 vaccins là où il n'y en avait 3.

Ils nous manipulent depuis le début !!

Nous sommes plus d’un million à avoir demandé le retour du vaccin DT-P (diphtérie, tétanos, polio).

Le Conseil d’Etat nous a donné raison.

Résultat : puisque le DT-P ne se trouve plus tout seul…

Ils décident de rendre tous les vaccins obligatoires !!

Les bouchons de Champagne doivent sauter dans tous les sens dans les laboratoires pharmaceutiques. Ça doit pétarader !!

De notre côté, nous avons cru à une plaisanterie de mauvais goût, une provocation gratuite. Cela paraissait fou. Impossible.

Mais c’est dans les journaux, les radios, les télévisions !!

Il faut nous LEVER D’UN SEUL MOUVEMENT POUR DIRE « NON, NON ET NON ! ».

Cette fois, c’est trop. Ils ne peuvent pas à ce point nous marcher dessus, nous écraser !!!

VITE,
SIGNEZ LA PÉTITION CI-JOINTE POUR DIRE STOP !!!

TRANSFÉREZ CE MESSAGE PARTOUT AUTOUR DE VOUS !!!

Ils nous testent, pour voir où sont les résistances :
  • Si la loi passe, vous devrez vacciner votre enfant contre onze maladies dont l’hépatite B (potentiellement dangereux et totalement inutile pour la plupart des enfants).
  • Vous devrez donner à vos enfants des vaccins chargés d’aluminium (ces vaccins en contiennent forcément).
  • Vous serez de plus contraint de financer ces vaccins via l’assurance maladie obligatoire. « Le coût d’une telle mesure est estimé à 110 à 120 millions €/an », intégralement remboursé.
C’est de l’argent qui tombe directement dans la poche des laboratoires pharmaceutiques !
  • « Comment peut-on nous prendre à ce point pour des idiots ???!!!! Je suis tellement attristée et en colère. Quel pays !!!... », réagissait un auditeur de RMC ;
  • « Clairement c'est du totalitarisme », réagissait-on sur le site du journal 20 Minutes.
  • « Comment se fait-il qu’en Allemagne ou en Espagne, où les vaccins ne sont pas obligatoires, il n’y ait pas plus d’épidémie que chez nous ?! »
Le problème est que ces réactions, bien que nombreuses, resteront lettre morte sans une concertation, une action citoyenne groupée.

Pour montrer notre nombre et notre détermination, il est indispensable de faire monter le compteur de pétitions au maximum.

Il faut faire barrage démocratique !!!!

Agissez vite ! La Ministre de la Santé va décider avant le 8 août 2017, date butoir fixée par le Conseil d’Etat !!

Elle pourrait bouger dans les jours qui viennent !

C’est l’urgence absolue. Les associations de défense des citoyens n'ont que quelques jours pour :
  • Monter une conférence de presse
  • Réunir un million de signatures ou plus
  • Obtenir audience auprès du Ministère de la Santé
  • Monter les dossiers pour contrer les arguments des labos
Nous sommes démunis face au lobby pharmaceutique qui finance, à coup de millions, des « experts ». ....

 

......Manifestez votre soutien concrètement
en signant la pétition en ligne ici :
http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants/index.php
  • Le Président du Comité de Vaccination, le Pr Alain Fischer est en lien étroit avec le laboratoire Sanofi dont il a reçu en 2013 le Prix “Sanofi-Pasteur”;
  • La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a reconnu dans le journal Le Parisien que « les industriels allaient gagner de l’argent avec cette mesure ».
  • Elle était au conseil d’administration (« board ») de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Meyers Squibb, de 2009 à 2011 ;
  • Emmanuel Macron lui-même a publiquement bénéficié de l’intense soutien pour sa campagne de Serge Weinberg, président de Sanofi, principal producteur français de vaccins !
À peine élus, leur première mesure est de généraliser l’obligation vaccinale. C’est trop gros, c’est trop ÉNORME.

Ne vous laissez pas faire.
Signez et faites signer la grande pétition d’urgence !!!